Eboulis

Publié le par Richard Robert

Pour Eloïse et Florian

Un simple effleurement
Et nous nous effondrons
L'un l'autre
Nos deux éboulis
Se croisent
Echangent
Leurs vieilles pierres
En cascades immobiles
Leurs ombres moussues
Leur mémoire
Sans cesse renversée
Nos vies
Qui courent vaillamment
Au bas de leur destin
On se sent trouvés
Enfin
Et un percement aigu
Cerne nos cœurs

Publié dans Empreintes - 1997

Commenter cet article