Suspens

Publié le par Richard Robert

Qui veut encore
des matins
où l'on se sent
submergé
par la tristesse
d'espérer

Qui veut encore
des printemps
où l'on ne prête plus attention
à l'échancrure grandissante
des jours

Mais il faut donc encore
se laisser passer

Publié dans Empreintes - 1997

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article